ORSZCA Launch – Work Plan

<< Back

Samy Ahmar – ORSZCA Work Plan

ORSZCA Co-chair Samy Ahmar presented the ORSZCA workplan for 2022 to 2025, coinciding with the original period the GAPPD initiative intended to cover. The slides can be downloaded ici.
>>Overview

Le coprésident Samy Ahmar a présenté le plan de travail de l’ORSZCA pour 2022 à 2025, coïncidant avec la période initiale que l’initiative GAPD était censée couvrir. Les diapositives sont ici.
>>Résumé

Résumé

  • The background to the workplan is:
    • It’s been 18 years since 2004, when zinc was recommended by WHO and UNICEF, to be included in addition to ORS to treat to treat diarrhoea in children.
    • Combined coverage is stuck at 15% in Low and Middle Income countries.
    •  This is a long way from the target of 90% coverage target that GAPPD set out in 2013.
    •  On current trends, it would take decades to reach that target
    • This is unacceptable; a step-change is required to accelerate coverage before 2025.
    • We have seen an important but still disappointing decline in diarrhoea mortality; there are still half a million child deaths annually.
    • On current trends, the target of 1 death per 1000 live births will not be reached by 2035 – perhaps later.
    • The ORSZCA Alliance believes that co-packaging can provide the step-change required and improve compliance with recommended treatments.
    • There are a complex set of pathologies and there is no single ‘silver bullet’ water and sanitation, exclusive breastfeeding for 6 months, complementary breastfeeding until age 2, vaccination – particularly rotavirus (which is still far too low at 50%) are all needed.
    • But co-packaged ORS and Zinc could be that step change, to take current coverage from 15% to the 75% required, to close the gap and reach the 2025 target.
  • The workplan is 2-pronged – a global effort underpinned by very strong country led focus, since 70% of deaths are in 10 high burden countries, 8 in Africa.
  • The global campaign will:
    • Build a global alliance to promote rapid adoption of co-packaged ORS and zinc, through the media, social media and networks.
    • Curate and maintain data, on coverage, impact, acceptability, compliance
    • Encourage co-pack research, for example on health seeking behaviours, use of antibiotics, scanning for non-compliance with the new recommendations and helping initiatives move towards compliance
    • Be a really strong partner of WHO and UNICEF, to help publish guidance on the benefits of co-packaging and publish estimates of coverage, which we know is lacking and which ORSZCA partners and members can help resolve.
    • Encourage UNICEF Supply Division to adopt targets on co-packaging procurement
    • Engage with USAID to explore modification to the flagship of national DHS surveys, so they capture co-packaged ORS and zinc.
  • At national level in the 10 high burden countries:
    • Establish a network of observers to understand national processes to update the national EML to list co-packs – a really important system change – and also monitor co-pack prices and manufacture ideally from many providers to drive down prices and increase coverage
    • Engage with UNICEF country offices, Ministries of Health and others, to encourage dialogue and promote co-packaging
    • Scan for barriers and enablers to adoption of co-packaging
    • Establish local and country champions along the lines of Dr Ahmed’s experience and provide online support, especially where their experience and gravitas can add weight through their networks and influence

In summary, we very much count on your support, as ORSZCA members and supporters.
<< Back

Résumé

  • Le contexte du plan de travail est :
    • Cela fait 18 ans depuis 2004, lorsque le zinc a été recommandé par l’OMS et l’UNICEF, pour être inclus dans le traitement en plus des SRO pour traiter la diarrhée chez les enfants.
    • La couverture combinée des SRO et du zinc est bloquée à 15 % dans les pays à revenu faible et intermédiaire.
    • C’est loin de l’objectif de couverture de 90 % que la GAPD s’est fixé en 2013.
    • Selon les tendances actuelles, il faudrait des décennies pour atteindre cet objectif
    • Ceci est inacceptable ; un changement radical est nécessaire pour accélérer la couverture avant 2025.
    • Nous avons constaté une baisse importante mais toujours décevante de la mortalité due à la diarrhée ; il y a encore un demi-million de décès d’enfants par an.
    • Selon les tendances actuelles, l’objectif de 1 décès pour 1000 naissances vivantes ne sera pas atteint d’ici 2035 – peut-être plus tard.
    • L’Alliance ORSZCA estime que le co-emballage peut apporter le changement nécessaire et améliorer l’observance des traitements recommandés
    • Il existe un ensemble complexe de pathologies et il n’y a pas de solution miracle : l’eau et l’assainissement, l’allaitement maternel exclusif pendant 6 mois, l’allaitement complémentaire jusqu’à 2 ans, la vaccination – en particulier le rotavirus (qui est encore beaucoup trop bas, à 50 %) sont nécessaires.
    • Mais le co-emballage de SRO et de zinc pourrait être le changement d’étape nécessaire pour faire passer la couverture actuelle de 15 % aux 75 % requis pour combler l’écart et atteindre l’objectif de 2025.
  • Le plan de travail est à 2 volets – un effort mondial étayé par une très forte concentration menée par les pays, puisque 70 % des décès surviennent dans 10 pays à forte charge, dont 8 en Afrique.
  • La campagne mondiale :
    • Construira une alliance mondiale pour promouvoir l’adoption rapide des SRO et du zinc co-emballés, à travers les médias, les médias sociaux et les réseaux.
    • Organisera et maintiendra les données sur la couverture, l’impact, l’acceptabilité, la conformité
    • Encouragera la recherche sur le co-emballage, par exemple sur les comportements de recours à la santé, l’utilisation d’antibiotiques, la recherche de non-conformité aux nouvelles recommandations et l’aide aux initiatives pour se conformer
    • Être un partenaire très solide de l’OMS et de l’UNICEF, pour les aider à publier des conseils sur les avantages du co-emballage et publier des estimations de couverture, dont nous savons qu’elles font défaut et que les partenaires et membres de l’ORSZCA peuvent aider à résoudre.
    • Encourager la Division des approvisionnements de l’UNICEF à adopter des objectifs en matière d’achat de co-emballages de zinc et SRO
    • S’engager avec l’USAID pour explorer la possibilité de modifier le service phare des enquêtes nationales DHS, afin qu’elles capturent la fourniture de SRO et de zinc en co-emballage.
  • Au niveau national dans les 10 pays les plus touchés :
    • Établir un réseau d’observateurs pour comprendre les processus nationaux afin de mettre à jour l’EML nationale pour répertorier les co-packs – un changement de système vraiment important – et également surveiller les prix des co-packs et la fabrication – idéalement auprès de nombreux fournisseurs – pour faire baisser les prix et augmenter la couverture
    • Collaborer avec les bureaux de pays de l’UNICEF, les ministères de la santé et d’autres, pour encourager le dialogue et promouvoir le co-emballage
    • Rechercher les obstacles et les catalyseurs à l’adoption du co-emballage
    • Établir des champions locaux et nationaux selon l’expérience du Dr Ahmed et fournir un soutien en ligne, surtout là où leur expérience et leur gravité peuvent ajouter du poids à travers leurs réseaux et leur influence

En résumé, nous comptons beaucoup sur votre soutien, en tant que membres et sympathisants de l’ORSZCA.
<< Back

 

 

Making co-packaged ORS and Zinc the "go to" treatment for childhood diarrhoea

Français